Un système d’auto-dépistage au COVID-19 à la disposition de l’Afrique

Par Radio Chine Internationale-. C’est dans le but de permettre à la population africaine de bien s’informer sur le nouveau coronavirus que la société chinoise de télévision StarTimes et l’Université Qinghua, l’une des universités de renommé internationale ont, depuis fin mars, mis en place en Afrique un système d’auto-dépistage au COVID-19. Outre son aspect pédagogique, ce système d’auto-dépistage, une première en Afrique, permet également une prise en charge médicale rapide et efficace de personnes positives au COVID-19.

Lancé le 1 février 2020 en Chine, la version antérieure de ce système avait fourni des services d’auto-dépistage à une dizaine de millions de personnes dans toutes les régions de la Chine et dans 19 autres pays. Nombre de médecins de base et d’habitants ont trouvé le système pratique et efficace.

Ce système d’auto-dépistage au COVID-19 est basé sur le dernier guide de diagnostic et de soins de la Commission nationale de la Santé de Chine. Il a été bien conçu par le groupe d’experts en matière de prévention et de contrôle de l’épidémie de l’Hôpital Qinghua Changgeng, affilié à l’Université Qinghua. Suite à l’organisation de l’Association chinoise des Médecins (CMDA), des experts prestigieux en épidémiologie, maladies respiratoires, médecine urgente et médecine générale se sont occupés de l’examen des informations fournies. Grâce à ce système, le public peut faire une auto-dépistage de son état de santé après avoir répondu à des questions en ligne. En cas de besoin, l’intéressé va, en toute quiétude, voir le médecin.

Yang Xiaobing, directeur du Centre de Santé intelligente de l’Institut de Médecine de précision de l’UniversitéQinghua, explique: «On est disposé à soutenir l’Afrique dans sa lutte contre le nouveau coronavirus, via cette coopération avec StarTimes.»

D’après Pang Yi, directeur du département de l’exploitation des produits du Groupe StarTimes, la version africaine du système d’auto-dépistage au COVID-19, lancée via l’application de vidéo en ligne « StarTimes ON », est disponible en chinois, anglais, français, portugais, ainsi qu’en bien d’autres langues. Implanté en Afrique depuis une dizaine d’années, StarTimes espère partager à travers cette plateforme, les expériences et technologies de la Chine dans la prévention et le contrôle du COVID-19, avec 45 pays de l’Afrique subsaharienne, tout en considérant la situation réelle de l’Afrique et des choses dont elle a besoin

Le Tanzanien M. Hilder s’est chargé de la traduction du système en swahili. «Après avoir terminé la traduction, j’ai envoyé tout de suite le lien de ce système à ma famille en Tanzanie. Ils étaient contents de me dire que le système était très utile», s’est-il souvenu. Il a ajouté que des Africains ne connaissaient pas suffisamment la nécessité de se laver les mains et de porter des masques et que ce système pouvait leur fournir des conseils pertinents.

« StarTimes ON » compte actuellement 20 millions d’abonnés. Après avoir téléchargé cette application, les utilisateurs peuvent regarder un large éventail d’émissions de télévision en direct mais aussi sur leur demande. Pour enrichir la vie culturelle des Africains qui sont nombreux à rester chez eux pendant la période de l’épidémie, StarTimes a gratuitement ouvert 100 chaînes internationales et locales sur cette application. Toutes ces chaînes sont destinées aux utilisateurs africains.

De plus, des dispositifs techniques ont été pris pour rendre la plateforme plus fluide et donner plus de comforts aux utilisateurs.
StarTimes produit spécialement des programmes relatifs à la pandémie de COVID-19, qui couvrent cinq aspects: la situation épidémique du monde publié par l’Organisation mondiale de la Santé, les résumés de l’actualité du nouveau coronavirus dans le monde et en Afrique, les connaissances sur la prévention et le contrôle de l’épidémie, ainsi que des interviews de personnalités. Ces programmes sont diffusés sur diverses plateformes: la télévision numérique terrestre, la télévision par satellite et l’Internet.

D’ailleurs, en réponse à la situation actuelle de la fermeture de l’école dans plusieurs pays africains, la société est en contact avec des établissements d’enseignement publics africains, afin de lancer une chaîne « Cours en ligne ».

Une réflexion sur “Un système d’auto-dépistage au COVID-19 à la disposition de l’Afrique

Répondre à Dave Mulamba Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s