Le Niger réévalue son plan de riposte au Covid-19 à 1 436 milliards FCFA

Une session extraordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat de l’UEMOA, s’est tenu par visioconférence sous la président du numéro un ivoirien, Allassane OUATTARA. A l’issue de ce conclave, le Niger a décliné son plan de riposte contre le Covid-19.

Le Ministre des Finances du Niger, M. Mamadou DIOP, dans un point de presse qu’il a tenu le lundi 27 avril 2020 à l’issue de la session extraordinaire de la Conférence des Chefs d’État de l’UEMOA, a annoncé que le plan de riposte contre le Covid-19 pour le Niger s’élève à 1.436 milliards de francs CFA et comprend les deux volets : le volet sanitaire et le volet économique et social.

Notons que plusieurs points étaient inscrits à l’ordre du jour de cette session, dont notamment la situation du coronavirus, un projet de déclaration sur le pacte de convergence, de stabilité et de croissance et un troisième point concernant la situation sécuritaire au sein de l’union. Les Chefs d’État de l’UEMOA ont également examiné les mesures spécifiques concernant les mandats.

Mais l’essentiel de leurs travaux était centré sur la crise du coronavirus, ainsi que ses impacts sur le plan sanitaire, social et économique. Il s’est agi pour chacun des  Chefs d’Etat, selon le Ministre des Finances Mamadou DIOP, de présenter la situation du Covid 19 dans son pays, mais aussi d’indiquer les mesures prises pour faire face à la situation.

« En ce qui concerne le Niger, le Chef de l’Etat a indiqué les principales mesures du  plan de riposte. Ce plan s’élève à un montant 1.436 milliards de francs CFA, qui comprend les deux volets, le volet sanitaire et le volet économique et social ». « C’est ce plan que nous avions, dans un premier temps, présenté à la communauté internationale et aux bailleurs de fonds. A l’époque, le montant était beaucoup plus faible. Nous l’avions ensuite actualisé compte tenu des études que nous avions menées », a-t-il expliqué.

Une phase de la visioconférence de l’UEMOA

« Les autres Chefs d’État ont intervenu également pour présenter la situation de leur pays respectifs, et à la suite de ces échanges, la conclusion de la conférence, c’est de recommander une plus grande coordination entre les différents pays de l’UEMOA en particulier en ce qui concerne les mesures administratives concernant la fermeture des frontières ou les couvre-feux », a rapporté le Ministre DIOP.

« Les pays n’ont pas pris les mêmes mesures, il s’agit désormais de coordonner les actions pour une grande visibilité et pour une grande compréhension des populations », a-t-il souligné, tout en rappelant qu’au niveau mondial, il y a plus de 3.041.777 cas confirmés pour plus de 211 717 décès. Et dans la zone UEMOA, on est à 3200 cas confirmés pour 120 décès et 1628 guérisons.

Au plan économique, au niveau de l’UEMOA, « le taux de croissance moyen prévu était de 6,7%, il est désormais ramené à 2,7%. Ce qui fait une baisse de 4  points de pourcentage ». Au Niger, « nous avions prévu un taux de croissance de 6,9% pour 2020. Nous avons été obligés de le ramener à 1%, donc presque 5 points de baisse de pourcentage », a annoncé Mamadou DIOP.

Le deuxième aspect en matière économique concerne ce que les institutions financières peuvent apporter comme contribution face à cette crise mondiale : assurer la fluidité de la liquidité et intervenir dans le secteur privé qui représente l’essentiel de l’économie.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s