Covid-19 : bientôt un remède à base d’hormones féminines ?


Par Gaël OSSOUGHOUn groupe de chercheurs sino-américains pourrait bien, d’ici à quelques semaines, mettre au point un remède contre le Covid-19 à base, tenez-vous bien, d’hormones féminines a-t-on appris du site cnews.fr ce mercredi 29 avril.

Le site nous révèle que c’est partant du constat que le coronavirus fait davantage de victimes chez les hommes que chez les femmes partout dans le monde, que des scientifiques chinois et américains ont émis l’hypothèse selon laquelle les hormones pourrait bien être la cause de cette protection naturelle chez la gente féminine.

Tout aurait démarré quand des chercheurs chinois ainsi qu’une équipe de l’hôpital américain Cedars-Sinai de Los Angeles et des médecins de l’université Stony Brook à New York ont décidé, pour en avoir le cœur cœur net, de s’associer dans le cadre d’une vaste étude « dont les résultats sont attendus dans les prochaines semaines » écrit le journal en ligne.

Les scientifiques ont dans leur viseur : les oestrogènes et la progestérone, deux hormones présentes dans le corps humain mais en quantités plus élevées chez les femmes. Ils présument donc que ces hormones rendraient les femmes plus résistantes face au SARS-CoV-2 ou nouveau coronavirus ce qui expliquerait le faible taux de mortalité chez elles.

De manière pratique, les chercheurs chinois et leurs homologues californiens du Cedars-Sinai hospital prévoient de mener des études plus poussées, notamment « en soumettant leurs sujets à des injections de l’autre hormone féminine considérée, la progestérone » peut-on y lire.

En effet, l’analyse de cette hormone s’avère très intéressante, d’autant plus que les chercheurs estiment que la progestérone pourrait être utile contre l’inflammation propre au SARS-CoV-2. Autrement dit cette hormone pourrait amener l’organisme Humain à être plus résistant au Covid-19 qui serait, du coup, relégué au rang de pathologie bénigne pour l’homme.

Les résultats de cette étude conjointe sont donc vivement attendue, car il pourrait bien s’avérer que ce soient les femmes qui, au final, sauvent les hommes de la déchéance.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s