ETATS-UNIS. FAUCI : « Aucune preuve scientifique que le coronavirus provient d’une fuite dans un laboratoire chinois »

Ce mardi 5 mai 2020, à 7 heures 45 minutes (GMT), Anthony FAUCI, conseiller spécial du président Donald TRUMP sur les questions épidémiologiques a fait une déclaration qui est venue contredire la position de nombreux politiciens américains comme Mike POMPEO, et son patron, le président américain TRUMP.

Anthony FAUCI, directeur de l’Institut national des allergies et des maladies infectieuses des États-Unis, a déclaré que les meilleures preuves montrent que le nouveau coronavirus n’a pas été fabriqué dans un laboratoire en Chine.

FAUCI vient comme pour clore, on l’espère bien, un débat qui faisait rage parmi les politiciens et les experts, l’appelant « un argument circulaire » dans une conversation lundi avec le National Geographic. « Si vous regardez l’évolution du virus chez les chauves-souris et ce qui existe maintenant, [les preuves scientifiques] sont très, très fortement inclinées vers cela ne pourraient pas avoir été artificiellement ou délibérément manipulées… Tout sur l’évolution par étapes au fil du temps indique fortement que [ce virus] a évolué dans la nature et a ensuite sauté des espèces « , a déclaré FAUCI.

Mike POMPEO, nommé à la tête du département d’Etat par Donald TRUMP, est un ancien militaire dont l’habileté diplomatique reste un mystère avant des négociations historiques avec la Corée du Nord. Il a été directeur de la CIA.

L’administration Trump a accusé clairement la Chine. Dimanche 3 mai, dans une interview sur la Chaine ABC, le secrétaire d’état Mike POMPEO a enlevé ses gants, et a pointé du doigt Pékin. Avec un ton très peu diplomatique, inédit. « La Chine est connue pour infecter le monde« , dit Mike POMPEO qui affirme que le virus est bien parti d’un laboratoire de Wuhan.

« Il existe des preuves immenses que c’est de là que c’est parti », dit le secrétaire d’état américain, sans apporté une seule preuve de ses allégations. « Ce n’est pas la première fois » que la Chine met ainsi « le monde en danger » à cause de « laboratoires ne respectant pas les normes ». Il ajoute même « les meilleurs experts pensent que ça a été crée par l’homme, je n’ai aucune raison de ne pas le croire« . 

Sur ce, la journaliste de ABC lui rappelle que les 17 agences de renseignement américains affirment que ce virus « n’a pas été créé par l’homme et n’a pas été génétiquement modifié« . Mike POMPEO retropedale, en expliquant qu’il n’a pas de raison de croire que les services de renseignement se trompent. Donc, il se contredit. Soit c’est involontaire, il s’est simplement mal expliqué, soit il entretient lui même la confusion.

Bien avant Mike POMPEO c’est le président américain Donald TRUMP qui, sans en apporter la moindre preuve, a pointé du doigt la Chine. De son côté, Donald TRUMP a menacé d’appliquer à la Chine des « taxes douanières punitives », son arme numéro 1 lorsqu’il veut faire pression sur un pays, rappelant la guerre commerciale que les deux nations se sont livré l’an dernier. La pandémie «aurait pu être arrêtée à la source», a-t-il assuré la semaine dernière, évoquant une possible demande de réparation de plusieurs milliards de dollars.

La déclaration courageuse d’Anthony FAUCI vient mettre un terme à ces agressions verbales des Etats-Unis contre la Chine.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s