Covid-19 en France : « le virus circulait déjà plus tôt que prévu »

Alors que l’on pensait, comme le soutiennent les experts, que le virus était entré en France avec des personnes venues de Wuhan en Chine vers fin janvier 2020, voila que le site d’information Le Parisien nous apprend que des échantillons d’un patient qui avait été hospitalisé en région parisienne l’année dernière se sont révélés positifs au covid-19.

Cette découverte qui suggère que le nouveau coronavirus s’y serait propagé au moins un mois plus tôt que ce que les données officiels n’indiquent, remettra à coup sûr en cause tout ce qu’on savait déjà de la propagation du virus dans le monde.

Chinadaily qui a également traité cette info, a indiqué qu’il s’agirait d’un homme de 42 ans né en Algérie mais qui n’y avait pas voyagé depuis août. Son dossier médical révèle qu’il avait déjà des antécédents cliniques d’asthme et de diabète de type 2.

L’homme se serait donc présenté aux urgences le 27 décembre 2019 avec « une toux sanglante, des maux de tête et une fièvre qui s’était développée au cours des quatre jours précédents » relatent le site.

Toujours selon Chinadaily, le quadragénaire a été tout de suite admis en soins intensifs et mis sous antibiotiques. Trois jours plus tard il sortira de l’hôpital guéri. Il faut signaler au passage que le Sars-CoV-2 étant encore inconnu à l’époque, le monsieur va tout bonnement rentrer chez lui. Et comme on pouvait s’y attendre, il contaminera ses deux enfants dont l’un va montrer des légers signes de grippes quelques jours après sans qu’aucun lien ne soit fait avec le Covid-19.

Ce n’est que plus tard, en testant les échantillons de patients atteints de pneumonie et qui avaient été admis en soins respiratoires, que les médecins vont s’apercevoir que l’un des échantillons, celui du patient du 27 décembre de l’année dernière, était positif au COVID-19.

« Cela suggère que le virus circulait plus tôt que prévu sur le territoire français » a confié le Dr Olivier BOUCHAUD, infectiologue à l’hôpital Avicenne qui a d’ailleurs confirmé cette information.

Yves COHEN, responsable des soins intensifs dans deux grands hôpitaux au nord-est de Paris a déclaré dimanche dernier sur BFM tv que l’identification de ce premier patient infecté en France « est d’un grand intérêt épidémiologique, car cela modifie considérablement nos connaissances sur le Sars-CoV-2 et la façon dont il s’est propagé dans le pays».

Pour parvenir à cette conclusion, le Dr COHEN et son équipe ont dû procéder à des prélèvements PCR (Polymeras Chain Reaction) des patients internés pour des cas de pneumonie dans une période allant de début décembre 2019 à mi-janvier 2020. Ils ont ainsi testé 24 échantillons parmi ceux d’individus présentant des symptômes similaires à ceux du COVID-19 qui n’avaient pas été testés positifs pour d’autres coronavirus ou de la grippe. Quand l’un s’est révélé positif pour Sars-CoV-2, ils ont voulu en avoir le cœur net avec un autre test beaucoup plus poussé, le résultat obtenu fut sans appel : il semble bien que le nouveau coronavirus est en circulation bien avant le 24 janvier en France, date à laquelle le cas zéro a été découvert.

De nombreux chercheurs aujourd’hui pensent que les chiffres actuels, qui estiment à 132.967 (chiffres du gouvernement français) cas de COVID-19 en France, sont probablement largement sous-estimés.
Un porte-parole de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) dans un point de presse, disait ne pas exclure la probabilité que d’autres pays puissent faire des découvertes similaires en effectuant de nouveaux tests sur des échantillons de patients datant de novembre et décembre 2019.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s