RDC. Justice : Le vice-Premier ministre de la Justice confirme la libération des prisonniers de Makala dans les prochains jours

CHINA AFRICA MEDIA – Kinshasa. Le vice-Premier ministre, ministre de la Justice et garde des sceaux, Célestin TUNDA YA KASENDE, a confirmé, vendredi à la presse, la libération de plusieurs centaines des prisonniers de Makala (CPRK ) dans les prochains jours dans le cadre du désengorgement de ce lieu carcéral afin de prévenir la propagation de la pandémie du covid-19.

Selon le vice-Premier ministre, seules trois catégories des prisonniers seront bénéficiaires de cette mesure.  « Nous avons déjà mis au point 3 catégories des prisonniers qui doivent bénéficier de la liberté. La première catégorie, il s’agit de ceux qui doivent sortir à travers la liberté provisoire. La deuxième catégorie doit bénéficier de la libération conditionnelle sur bases des arrêtés que je devrais signer. Et la troisième catégorie, c’est celle des gens qui doivent bénéficier de la grâce présidentielle », a-t-il dit. Il a ajouté en outre que « Pour la dernière catégorie, il faudra vérifier si la condamnation est définitive. Tout cela fait l’objet d’une étude minutieuse. Et nous sommes déjà à la fin. D’ici la fin de cette semaine ou la semaine prochaine, les prisons seront vidées de la plupart de leurs pensionnaires. Plusieurs centaines des prisonniers seront libérés, les prisons doivent être aérées complètement ».

Le Conseil des ministres avait instruit, lundi, le vice-Premier ministre, ministre de la Justice, de prendre immédiatement, en concertation avec le ministre des Droits humains, les mesures de désengorgement urgent des prisons avec le concours des services judiciaires compétents. Par     ailleurs, selon les chiffres donnés par la MONUSCO et cités par Human Rights Watch, les prisons principales de la RDC affichent un taux de surcapacité moyen de 432%. L’ONG cite particulièrement les établissements pénitentiaires de Goma et Uvira, dans l’Est du pays, qui sont à plus de 600% de leur capacité tandis que la prison centrale de Makala, à Kinshasa, l’est à 461%.

Signalons que personne ne sait si certains figures politique en prison, bénéficieront d’une libération pour cause sanitaire. Le désengorgement des prisons à travers la République est une nécessité et une mesure pour lutter contre la propagation du Covid 19 dans le milieu carcéral.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s