BURUNDI : Évariste NDAYISHIMIYE nouveau président de la République

CHINA AFRICA MEDIA – Le candidat du parti au pouvoir au Burundi, Évariste NDAYISHIMIYE, a été proclamé, ce lundi 25 mai, vainqueur de l’élection présidentielle par la Commission électorale nationale indépendante (Céni). Celle-ci avait jusqu’ici publié des résultats partiels qui lui accordaient une très large avance sur ses adversaires. Les chiffres définitifs seront rendus publics le 4 juin prochain.

Le parti au pouvoir, le CNDD-FDD, est arrivé largement en tête des élections présidentielle, législatives et communales, si on en croit les résultats partiels des 119 communes du pays publiés depuis jeudi par les médias burundais.

Âgé de 52 ans, le général NDAYISHIMIYE doit succéder au président Pierre NKURUNZIZA au pouvoir depuis 2005. Ce dernier s’était d’ailleurs engagé à ne pas se représenter pour un quatrième mandat, et avait dans la foulée adoubé Évariste NDAYISHIMIYE comme son « héritier ».

Une proclamation de la Céni qui a tout de suite suscité la réaction de l’opposition qui crie à la fraude. Le principal candidat de l’opposition, Agathon Rwasa, président du Conseil national pour la liberté (CNL), a déjà qualifié ces résultats de « fantaisistes » et accusé le pouvoir de « tricherie » et de « pure manipulation ».

Selon les résultats partiels compilés et portant sur 105 communes, Évariste NDAYISHIMIYE obtient la majorité absolue des voix dans 101 communes. Dans les quatre communes où il est battu, il ne fait jamais moins de 43 % des voix. Il obtient au moins 70 % des voix dans 66 communes et plus de 50 % dans 35 autres.

Maintenues malgré la pandémie de coronavirus, ces élections se sont globalement déroulées dans le calme, mais depuis mercredi, le CNL dénonce les pressions exercées sur ses assesseurs, dont certains ont été arrêtés, ainsi que des fraudes massives.

Une alternance au sommet de l’État qui est diversement appréciée dans le pays. Certains observateurs de la vie politique au Burundi que CHINA AFRICA MEDIA a pu joindre au téléphone ont laissé entendre que le président « Pierre NKURUNZIZA cédait le fauteuil à son poulain mais sans réellement lui céder le pouvoir », ceux-ci pensent que le président sortant continuera de tirer les ficelle dans l’ombre.

D’autres au contraire, croient en la sincérité de NKURUNZIZA, argumentant « qu’il aurait bien pu se maintenir au pouvoir s’il avait souhaité rester ». En attendant, les résultats annoncés par l’institution électorale continuent d’alimenter les débats dans le pays et bien au-delà.

Une réflexion sur “BURUNDI : Évariste NDAYISHIMIYE nouveau président de la République

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s