LIBYE. Fin de parcours : 315 clandestins Africains interceptés en Libye, deux cadavres repêchés en mer

CHINA AFRICA MEDIA – A quand comprendront-ils que l’avenir des Africains doit se jouer en Afrique ? Environ 1000 immigrants ont été arrêtés ce mois de mai en Libye. Ces clandestins n’ont pas peur du coronavirus qui sévit en Europe. Malgré les traversées mortelles, ils tentent toujours de joindre l’Europe. Hier, près de 315 d’entre eux ont été interpellés au large des côtes libyennes alors qu’ils appareillaient à bord d’une embarcation.

Les gardes-côtes libyens ont affirmer avoir intercepter environ 400 migrants à destination de l’Europe au large des côtes méditerranéennes du pays au cours des deux derniers jours, et les ont amenés dans des centres de détention près de la capitale Tripoli.

Safa MSEHLI, porte-parole de l’Organisation internationale des Nations Unies pour les migrations (OIM), a affirmé que les réfugiés et les demandeurs d’asile avaient été emmenés au centre de détention d’al-Nasser dans la ville de Zawya, à l’ouest de Tripoli. L’agence des Nations Unies pour les réfugiés en Libye a déclaré que deux personnes sont mortes des 315 qui ont été interceptées et sont rentrées à Tripoli tôt lundi. Leurs corps ont été retrouvés en mer, a-t-il ajouté.

Environ 85 autres migrants ont été capturés plus tôt par les garde-côtes libyens, ce qui porte le total à environ 1 000 personnes qui ont tenté de traverser ce mois-ci. MSEHLI a déclaré que les départs de Libye avaient augmenté, ce qui est « particulièrement inquiétant dans un contexte de forte diminution de la capacité de recherche et de sauvetage« .

Depuis le déclenchement de la pandémie de coronavirus, les principales organisations caritatives de sauvetage maritime, telles que Ocean Viking et Sea-Watch, ont suspendu les opérations de sauvetage des migrants. De plus, les perturbations de voyage ont contraint les agences des Nations Unies pour les réfugiés et les migrations à suspendre leurs vols de réinstallation pour les personnes les plus vulnérables.

La pandémie et la recrudescence des combats autour de Tripoli ont aggravé les problèmes de milliers de personnes qui tentent de traverser le pays d’Afrique du Nord en route vers l’Europe.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s