SANTÉ. L’OMS suspend l’essai d’un médicament contre le paludisme bu par Donald TRUMP

CHINA AFRICA MEDIA – L’Organisation mondiale de la santé a déclaré qu’elle abandonnerait temporairement l’hydroxychloroquine – le médicament antipaludique que le président américain TRUMP a déclaré qu’il utilisait – de son étude mondiale dans les traitements expérimentaux COVID-19, affirmant que ses experts devaient examiner toutes les preuves disponibles à ce jour.

Lors d’une conférence de presse lundi 25 mai 2020, le directeur général de l’OMS, Tedros ADHANOM GHEBREYESUS, a déclaré qu’à la lumière d’un article publié la semaine dernière dans le Lancet, qui montrait que les personnes prenant de l’hydroxychloroquine couraient un risque plus élevé de décès et de problèmes cardiaques que celles qui ne l’étaient pas, il y aurait être « une pause temporaire » sur le volet hydroxychloroquine de son essai clinique mondial.

« Cette préoccupation concerne l’utilisation de l’hydroxychloroquine et de la chloroquine dans COVID-19 », a déclaré Tedros, ajoutant que les médicaments sont des traitements acceptés pour les personnes atteintes de paludisme ou de maladies auto-immunes.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s