ETATS-UNIS. Destabilisation planifiée : l’administration TRUMP « veut punir la Chine » en frappant à Hong-Kong

CHINA AFRICA MEDIA – Hong Kong et Taiwan semblent être les deux points sensibles par lesquels l’administration a choisi pour destabiliser la Chine et ses dirigeants. Mike POMPEO a encore frappé, menaçant de rompre les échanges commerciaux avec Hong Kong pour, estime-t-il affaiblir Pékin. La Chine qui prépare une riposte proportionnelle n’a pas dit son dernier mot. La tension monte !

Le secrétaire d’État américain POMPEO a annoncé que le Département d’État estimait que Hong Kong ne disposerait plus d’un degré élevé d’autonomie sous la domination chinoise. Cette décision montre que l’administration TRUMP pourrait mettre fin partiellement ou complètement aux relations économiques et commerciales spéciales entre les États-Unis et Hong Kong.
A la Maison-Blanche, on estime que ces actions seront l’une des punitions les plus sévères infligées à la Chine par le gouvernement actuel au cours des trois dernières années, ou auront un impact profond sur les affaires mondiales, changeront le fonctionnement des entreprises chinoises et étrangères et bouleverseront la vie de nombreux résidents de Hong Kong.

Un laboratoire politique réfléchit aux sanctions

Les assistants de politique étrangère de Trump discutent des actions qui seront l’une des punitions les plus sévères pour la Chine au cours des trois dernières années, pourraient avoir un impact profond sur les affaires mondiales, changer le mode de fonctionnement des entreprises chinoises et étrangères et renverser les 7,5 millions de Hong Kong La vie de nombreux résidents. Ces dernières années, les résidents de Hong Kong ont subi une pression énorme de la répression politique du Parti communiste chinois.


Depuis la fin du siècle dernier, Hong Kong est un centre financier et commercial mondial. Les Etats-Unis estiment que la Chine s’appuie sur cette métropole prospère composée de ports et de gratte-ciel au bord de la mer du sud de la Chine pour faire du commerce avec d’autres pays. De nombreuses entreprises chinoises et étrangères considèrent Hong Kong comme le siège de leur siège international ou régional, où les membres de la famille d’élite du Parti communiste chinois ou les dirigeants qui leur sont liés font des affaires et possèdent des biens. De nombreuses entreprises collectent également des fonds en s’inscrivant à la Bourse de Hong Kong.

Police Hong-Kongaise décidé à maintenir l’ordre public


POMPEO a dit un jour que ce projet de loi sur la sécurité nationale sonnerait la « cloche de la mort » pour Hong Kong. Dans le cadre du système de gouvernance semi-autonome, Hong Kong jouit de libertés que la Chine continentale n’a pas, notamment la liberté de parole, de presse et de réunion, et un système judiciaire indépendant.
Ces derniers jours, des manifestants de Hong Kong sont descendus dans la rue pour exprimer leur colère contre la loi sur la sécurité nationale proposée par Pékin. En conséquence, ils ont été repoussés par la police portant des vêtements anti-émeute et des gaz lacrymogènes.
Les diplomates américains ont déclaré avoir appelé le Conseil de sécurité de l’ONU à tenir une réunion virtuelle mercredi pour discuter de la question de Hong Kong, mais la Chine a bloqué cette décision.

Sur la question de Hong Kong et des perturbations américaines, la Chine n’a pas encore dit son dernier mot. Les autorités chinoises veulent d’abord asseoir la loi sur la sécurité à Hong Kong. Une riposte sérieuse est aussi à l’étude en Chine. Il faut dire qu’à Hong Kong, il y a plus de 1300 entreprises appartenant aux Américains. La Chine pourrait frapper sur ce point qui va supprimer des nombreux emplois aux Etats-Unis et avoir des effets pervers.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s