MADAGASCAR. La Première dame Mialy RAJOELINA RAZAKANDISA appelle à l’unité autour du covid-organics

CHINA AFRICA MEDIA – Les médecins malgaches de l’IRMA sont à l’honneur à Antananarivo. Au moment où les Occidentaux et l’OMS  s’emploie à initier des essais cliniques sur le Covid-Organics,  Mme Mialy RAJOELINA RAZAKANDISA, Première Dame de Madagascar,  sait que les chercheurs malgaches et son époux  le Président Andry RAJOELINA qui les soutient depuis la première heure, jouent gros la carte du pays. Si les essais cliniques concluants et que l’OMS l’annonce officiellement, et c’est l’entrée de la Grand  Île dans l’histoire contemporaine de la lutte contre la dernière pandémie la plus meurtrière de la planète.  « Merci à toutes les personnes qui ont partagé leur savoir faire et ont contribué à l’élaboration de la tisane bio Covid-organics à base d’artemisia et de plantes médicinales. Bravo aux chercheurs Malagasy de l’IMRA ! C’est dans l’unité que Madagascar réussira », a-t-elle indiqué le 29 mai 2020.

Dans un communiqué signé le 6 février 2019, le cabinet du Président de la République arrêtait le rôle et prorogative de la Première Dame. «  Le Président de la République est le premier garant de la bonne marche du Pays. Le principal devoir de la Première Dame est de le soutenir dans la réalisation de cette noble mission en l’accompagnant lors de représentations officielles ».

C’est dans ce cadre que la Première Dame, Mialy RAJOELINA RAZAKANDISA se tient au côté du  Président de la République de son pays dans son action de taire définitivement les divergences nationales et internationales autour du Tambavy ou Covid-Organics en valorisant la découverte faite par les chercheurs malgaches de l’IRMA, l’Institut qui a découvert le remède.

Mais cela doit débuter par une union des Malgaches autour des chercheurs et de leur médicament national.  Car il faut le dire, il n’ya pas toujours eu unanimité. A Toamasina, une ville de Madagascar, il se tient en ce moment un procès intenté ce vendredi 29 mai contre le Pr Stéphane RALANDISON, doyen de la Faculté de médecine de Toamasina.

Si personne ne sait exactement pourquoi il a été entendu par la Gendarmerie locale, on sait néanmoins que le 20 avril dernier, il avait fait une publication incendiaire contre le Covid-organics. « Quand on dit qu’on a trouvé un médicament contre le Covid-19 (…), où étaient-ils testés ces médicaments ? Sur quels profils de patients ? Quels étaient les effets attendus puis obtenus ? Par quels moyens a-t-on mesuré ces effets ? Si les effets recherchés sont cliniques sur des patients peu ou asymptomatiques, eh ben… Si les effets recherchés sont biologiques, je vous lance le défi de pouvoir justifier cela au stade où nous sommes actuellement à Madagascar au vu de nos plateaux techniques ».

Cette prise de position du Pr Stéphane RALANDISON sur plusieurs paramètres liés à l’utilisation de cette tisane a donné du grain à moudre aux scientifiques qui combattent remède traditionnel malgache contre le coronavirus. Par ailleurs, plusieurs médecins à Toamasina et Antananarivo refuseraient des essais cliniques sur le traitement à base de covid-organics injectable.

D’où l’appel de la Première Dame à resserrer les rangs car Madagascar en a besoin afin d’imposer le Covid-organics au niveau planétaire.  

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s