VENEZUELA. Enquête contre la Première Dame Flores MADURO pour trafic de drogues

Il y a quatre ans, un vénézuélien a été arrêté en Colombie et extradé vers les États-Unis pour faire face à des accusations de drogue. Il s’est avéré être une prise importante. L’homme, Yazenky LAMAS, a travaillé comme garde du corps pour la personne la plus influente derrière le trône du président Nicolas MADURO: la Première Dame Cilia Flores.

Cuisiné, LAMAS aurait lâché le morceau. Maintenant, avec l’aide du témoignage de LAMAS, les États-Unis se préparent à inculper Flores au cours des prochains mois de crimes qui pourraient inclure le trafic de drogue et la corruption, ont déclaré à l’agence de presse Reuters quatre personnes au fait de cette enquête sur la première dame.

L’agent de sécurité LAMAS : il a tout balancé à Reuters

Selon ces personnes, les accusations sont susceptibles de découler, au moins en partie, d’une transaction de cocaïne déjouée qui a déjà fait débarquer deux des neveux de Flores dans une prison de Floride. Nicole NAVAS, porte-parole du département américain de la Justice, a refusé de commenter d’éventuelles accusations contre Flores. Flores et son bureau à l’Assemblée nationale n’ont pas non plus répondu aux questions concernant cet article. Jorge RODRIGUEZ, ministre vénézuélien de l’Information, a déclaré à Reuters dans un message que ses questions sur la possible mise en accusation de Flores par les États-Unis étaient « nauséabondes, calomnieuses et offensantes ». Il n’a pas donné de détails.

LAMAS en lunettes avec la Première Dame et des supporters en 2010

Dans une série d’entretiens avec Reuters, il ressort que LAMAS, l’ancien garde du corps a déclaré que Flores était au courant du racket de trafic de cocaïne pour lequel ses deux neveux ont été condamnés par un tribunal américain. Flores a également utilisé sa position privilégiée, aurait dit LAMAS, pour arroser des réseaux de personnes haut placées au sein du gouvernement. S’exprimant derrière des verres renforcés à la prison de Washington, DC, où il est détenu, LAMAS a déclaré à Reuters qu’il dénonçait Flores parce qu’il se sent abandonné par l’administration MADURO, toujours installé au pouvoir même si bon nombre de ses personnalités centrales, y compris le président, ont également été accusés de crimes. « Je me sens trahi par eux », a-t-il dit.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s